calmer


calmer

calmer [ kalme ] v. tr. <conjug. : 1>
XVe; de 2. calme
1Atténuer, diminuer (une sensation, un sentiment) en apaisant. Calmer un mal, une douleur, une démangeaison. adoucir, alléger, endormir, soulager; calmant. Calmer la soif. assouvir, désaltérer, étancher, satisfaire. Calmer son impatience, sa colère. apaiser, maîtriser, modérer. Loc. Calmer le jeu : apaiser une querelle; atténuer les tensions, l'agressivité.
2Rendre (qqn) plus calme. apaiser, désénerver, détendre, radoucir. Calmer les esprits. Calmer les mécontents. Calmer un enfant. consoler, rassurer.
3SE CALMERv. pron. Devenir calme. La tempête, la mer s'est calmée. calmir. Le bébé ne crie plus, il s'est calmé. Fam. On se calme !
(Au sens 2) Reprendre son sang-froid. Calmez-vous, je vous en prie. se contenir, se rasséréner.
⊗ CONTR. Agiter, attiser, énerver, exciter, irriter, troubler.

calmer verbe transitif (de calme) Apaiser quelqu'un, quelque chose, ramener à un état de calme, rendre calme, tranquille, en faisant cesser ce qui perturbe, agite, etc. : Calmer un enfant énervé. Calmer une discussion. Apaiser quelqu'un qui souffre en faisant cesser ou en atténuant la douleur, la sensation pénible : Ce médicament vous calmera. Ramener au calme quelqu'un qui éprouve ou manifeste un sentiment violent en l'atténuant ou en le faisant cesser : Que faire pour calmer sa colère ? Ramener un groupe à un état de calme, faire en sorte qu'il reprenne son rythme d'activité normal : Calmer une émeute. Arrêter l'effervescence d'un métal en fusion par addition d'un calmant. ● calmer (expressions) verbe transitif (de calme) Familier. Calmer le jeu, détendre une situation trop tendue, une ambiance trop agressive. Calmer les prix, faire cesser leur hausse excessive. ● calmer (synonymes) verbe transitif (de calme) Apaiser quelqu'un, quelque chose, ramener à un état de calme, rendre...
Synonymes :
- détendre
- rasséréner
Contraires :
Apaiser quelqu'un qui souffre en faisant cesser ou en atténuant...
Synonymes :
Contraires :
- réveiller
Ramener au calme quelqu'un qui éprouve ou manifeste un sentiment...
Synonymes :
- fléchir
- lénifer
- maîtriser
- modérer
- tempérer
Contraires :
- déchaîner
Ramener un groupe à un état de calme, faire en...
Synonymes :
- désarmer
Contraires :
- déchaîner

calmer
v. tr.
d1./d Rendre plus calme, apaiser. Ils ont calmé les enfants et les ont envoyés dormir.
|| v. Pron. Calme-toi, tu cries trop fort.
d2./d Atténuer, diminuer l'intensité (d'une sensation, d'un sentiment). Un médicament qui calme les maux de tête.

⇒CALMER, verbe trans.
Rendre calme.
I.— [Le compl. d'obj. désigne un inanimé]
A.— [L'obj. désigné est un élément naturel]
1. Rare
a) Emploi trans. Diminuer la violence :
1. ... le mauvais temps avait fait clore les maisons, pas une âme n'y semblait vivre. Maintenant, les averses calmaient le vent, la pluie ruisselait droite, continue, d'une violence de déluge.
ZOLA, La Terre, 1887, p. 422.
P. métaph. :
2. Ayez [à Madame de Lacan] confiance, aimez; l'amour calmera tous les orages.
LAMENNAIS, Lettres inédites... à la baronne Cottu, 1818, p. 24.
b) Emploi intrans., MAR., vx. Devenir calme. Synon. calmir. La mer calme, le vent calme :
3. Ce ne fut pas pour longtemps : à sept heures et demie le vent calma tout à fait et les côtes s'embrumèrent; il rafraîchit à 10 heures et nous passâmes la nuit à louvoyer.
L.-A. DE BOUGAINVILLE, Voyage autour du monde, t. 1, p. 103.
2. Cour., emploi pronom. (à sens passif). S'apaiser, diminuer d'intensité. La mer, la tempête se calme; le vent se calme :
4. Joannès resta encore un instant pour s'assurer que l'ouragan ne se calmait point, et lorsqu'il eut acquis la certitude que le tonnerre et la pluie ne faisaient qu'aller en augmentant, il souhaita le bonsoir à ses hôtes et monta l'escalier.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 662.
B.— P. anal. [L'obj. désigné est un inanimé quelconque susceptible d'agitation]
1. Emploi trans.
a) Rare. Diminuer ou faire cesser l'agitation de quelque chose :
5. ... elle s'était, (...) heurtée à la suspension qui se balança, avec toutes ses complications de cuivre, et la lampe à pétrole conservée au-dessous de l'ampoule, pour le cas où l'électricité manquerait. (...) Pauline et Respellière s'étaient précipités les mains en avant pour calmer ces oscillations dangereuses, ...
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 150.
b) Spéc., usuel. Diminuer ou faire disparaître l'agitation causée par l'intensité de la douleur, les effets de la maladie. Calmer la fièvre; calmer une blessure, des démangeaisons :
6. « C'est ici la douleur, une douleur profonde, térébrante, déchirante. Elle irradie partout. Je [le Maître] ne la calme un peu que par cette flexion du torse en avant, qui vous a frappé... »
P. BOURGET, Le Sens de la mort, 1915, p. 65.
Absolument :
7. Aujourd'hui, essayé le travail et retombé. Pris, en vain, la valériane de bismuth, le pavot. Un remède plus efficace pour calmer, c'était la solitude et ma charmante femme.
MICHELET, Journal, 1860, p. 544.
P. métaph. :
8. Marthe l'inquiétait depuis quelque temps. Il [Mouret] se sentait impuissant à calmer cette fièvre de dévotion qui la brûlait.
ZOLA, La Conquête de Plassans, 1874, p. 1074.
2. Emploi pronom. (à sens passif). Diminuer d'intensité; cesser de s'agiter :
9. Au bout de dix minutes, comme les coliques se calmaient, elle [Adèle] se recoucha.
ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 368.
10. Ce quatuor atteignit dans une puissante envolée, son point culminant. Il en redescend aussitôt pour se calmer dans un dessin de croches à l'unisson, ...
J. DE MARLIAVE, Les Quatuors de Beethoven, introd. et notes par Jean Escarra, préf. de Gabriel Fauré, 1925, p. 282.
11. ... elles [les vaches] galopent puis se calment et s'en vont sur la route majestueusement; ...
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 290.
II.— [L'obj. désigne une pers., un de ses attributs, une de ses activités, etc.]
A.— Faire cesser l'agitation physique.
Apaiser la nervosité d'une personne, la turbulence d'un enfant. Calmer un enfant; calmer l'irritation d'une personne :
12. ... le bruit faible et mystérieux des vagues qui battaient le pied de ma prison réussissait toujours à me [Trenmor] calmer.
G. SAND, Lélia, 1833, p. 38.
13. Un spectacle fait pour calmer ses [du petit bossu] nerfs agités l'attendait dans le jardin, ...
THEURIET, Le Mariage de Gérard, 1875, p. 99.
14. Les petits, excités par le vacarme au-dessus de leur tête, galochaient aussi, tant qu'ils pouvaient. La directrice a fini par passer la main. — Rose, j'y renonce, je me réfugie dans mon cabinet. Ouvrez l'armoire et tâchez de les calmer avec les guignols et les constructions.
FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 76.
Emploi pronom. réfl. ou passif :
15. ... mon cavalier s'agite, lève de grands bras, jure comme un païen et s'écrie : « Monsieur le curé, vous vous f... de moi! » Je lui réponds : « Calme-toi, mon ami. »
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 58.
16. Ses [de Gaspard] nerfs se calmaient et, une à une, les idées chassées de chez elles par une affreuse bourrasque, reparaissaient dans sa cervelle, et il avait de la stupeur à les retrouver.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 73.
P. iron., pop. Faire pression sur quelqu'un pour l'amener à la tranquillité et à la docilité :
17. Une chute d'Estelle, qui s'était traînée à quatre pattes, augmenta le vacarme. La mère la calma d'une bourrade : ...
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1517.
18. Je l'ai pas laissé approcher... Je l'ai calmé par l'envoi accéléré d'un tabouret au creux de l'estomac.
A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 50.
19. La jeune Mathilde, dont le cœur s'ouvrait à l'amour, et qui ne voyait rien au monde de plus beau ni de meilleur que son Jean, en fut outrée. Elle ne cacha point son mécontentement à son père qui l'envoya se calmer sur les bords de l'Ohio, ...
G. LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune, 1907, p. 152.
B.— 1. Rendre exempt de troubles le déroulement d'une existence :
20. Sa tristesse [de Thérèse] venait sans doute de son impuissance à calmer sa vie.
ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, p. 215.
2. P. anal. Diminuer ou faire cesser des troubles sociaux. Calmer un mouvement populaire :
21. En 1848 il [Delmar] offre de calmer une émeute en montrant sa tête au peuple.
GAULTIER, Le Bovarysme, 1902, p. 19.
P. métaph. :
22. L'obligation imposée au Souverain Pontife de ne juger que suivant les canons, si elle est donnée comme une condition de l'obéissance, est une puérilité faite pour amuser des oreilles puériles, ou pour en calmer de rebelles.
J. DE MAISTRE, Du Pape, 1819, p. 154.
23. Plusieurs femmes, flattées par monsieur du Châtelet et reconnaissant en lui des supériorités qui manquaient aux hommes de leur société, calmèrent l'insurrection des amours-propres : ...
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 53.
C.— Diminuer ou faire cesser l'agitation des passions d'une personne. Calmer l'angoisse de qqn, l'esprit, les pensées, les sentiments :
24. ... il [Everard] usait son âme et la rendait incapable de se gouverner elle-même dans de moindres périls et de moindres labeurs. C'est cette ambition fatale que j'essayai en vain d'engourdir et de calmer.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 4, 1855, p. 373.
25. Les mots de « quatre mille francs » calmèrent un peu le désespoir de la veuve.
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 731.
Emploi pronom. :
26. Vers le soir, je regagnais une partie du parc plus ordonnée, arrangée en jardin (...) Au sortir du tumulte des parfums et du soleil, dans l'air maintenant rafraîchi par le soir, l'esprit se calmait, le corps détendu goûtait le silence intérieur qui naît de l'amour satisfait.
CAMUS, Noces, 1938, p. 23.
[Avec un suj. abstr. personnifié] :
27. Le temps calme les ivresses, même celle de l'amitié; ...
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 186.
28. J'étais un enfant plein de passion, mais surtout rongé d'un singulier désespoir, pareil à une migraine, qui ne m'a pas quitté pendant vingt ans (...) Pourtant la vie a calmé tout cela; ce qui était trop violent et débordant, s'est éteint ou résorbé.
J. CHARDONNE, Le Bonheur de Barbezieux, 1938, p. 56.
Emploi abs. :
29. Votre poésie [de Charles Baudelaire] aussi est un dictame; (...). Les vers calment et charment.
HUGO, Correspondance, 1861, p. 349.
Emploi pronom. à sens passif :
30. Ne plus rien devoir à personne, c'est comme un rêve invraisemblable!... On dirait qu'on respire plus librement aujourd'hui, que la vie se calme et s'épanouit, même que le beau ciel d'Algérie est plus pur et plus bleu...
LOTI, Journal intime, t. 1, 1878-81, p. 148.
D.— Apaiser, diminuer l'intensité des besoins, des désirs. Calmer la faim, la soif, les désirs :
31. On (...) fit un pain grossier, qui calma les tortures de la faim.
VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 2, 1868, p. 252.
32. Dieux gardiens des troupeaux...
Donnez-nous pour calmer nos désirs et nos goûts
L'insensibilité profonde des hiboux
(...).
A. DE NOAILLES, Le Cœur innombrable, 1901, p. 144.
33. L'animal ne s'est pas aperçu de ma présence. Après avoir calmé sa soif, il s'est ébroué une fois ou deux, puis il est reparti à petits pas, à travers les cailloux, ...
BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, p. 325.
P. métaph. :
34. Mais comment cette disposition toute subjective saurait-elle reconnaître au dehors s'il y a en effet un aliment préparé pour calmer cet appétit du divin?
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 397.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. calmeur, euse. Qui calme. Avec son chant calmeur qui soulage les âmes (...) La mer s'en vient mourir en rythmes cadencés (H. DE RÉGNIER, Premiers poèmes, Apaisement, 1886, p. 88). Je contemple attiré par leur charme calmeur / Tes yeux où dort la paix des sereines pensées (H. DE RÉGNIER, Premiers poèmes, Apaisement, 1886, p. 54). Cet emploi semble propre à H. de Régnier.
Prononc. et Orth. :[kalme], (je) calme [kalm]. FÉR. 1768 : ,,Le peuple, en certaines provinces prononce carmé.`` Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 2e moitié XVe s. (A. GREBAN, Mystère de la Passion, éd. G. Paris et G. Raynaud, 28734). Dér. de calme2 adj.; dés. -er. Fréq. abs. littér. :2 539. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 602, b) 4 882; XXe s. : a) 4 148, b) 2 616. Bbg. GOUG. Lang. pop. 1929, p. 3.

calmer [kalme] v. tr.
ÉTYM. XVe; de 2. calme.
Rendre calme. Apaiser (cit. 1).
1 Calmer la tempête, les flots.
1 Que Neptune en courroux s'élevant sur la mer,
D'un mot calme les flots, mette la paix dans l'air (…)
Boileau, l'Art poétique, III.
2 (XVIe). Apaiser, faire rentrer dans l'ordre. || Calmer la sédition, une querelle. || Calmer les esprits aigris (→ Accommodement, cit. 1). Pacifier (→ ci-dessous, cit. 3 et 5).
(XVIIe). Diminuer la force (de la douleur, des mouvements de l'âme). || Calmer un mal, une douleur. Adoucir, alléger, apaiser, assoupir, endormir, éteindre, lénifier, soulager. || Calmer la fièvre. || Calmer la soif. Assouvir, désaltérer, étancher, satisfaire. || Calmer ses nerfs. || Calmer ses passions, son impatience, son inquiétude. Tranquilliser; dompter, étouffer, maîtriser, modérer, tempérer.
2 Prends du repos, ma fille, et calme tes douleurs (…)
Corneille, le Cid, II, 8.
3 Quand il fallait calmer toute une populace,
Le sénat n'épargnait promesse ni menace (…)
Corneille, Nicomède, V, 2.
4 (…) calmer des passions violentes qu'une résistance emportée ne ferait qu'aigrir.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
5 Cette majesté intérieure qui modère les passions, qui tient les sens dans le devoir, qui calme par son aspect tous les mouvements séditieux.
Bossuet, 1er Sermon pour la purification de la sainte Vierge, 2.
6 C'est une pitié que d'être si vive; il faut tâcher de calmer et de posséder un peu son âme.
Mme de Sévigné, 410, 26 juin 1675.
7 J'ai cru que des présents calmeraient son courroux (…)
Racine, Athalie, II, 5.
8 Le prélat resté seul calme un peu son dépit,
Et jusques au souper se couche et s'assoupit.
Boileau, le Lutrin, I.
9 Le temps calme les ivresses, même celle de l'amitié (…)
Joseph Joubert, Pensées, t. I, p. 186.
10 L'orage qui bouleversait le cœur de Wilfrid fut soudain calmé par ces paroles (…)
Balzac, Séraphîta, Pl., t. X, p. 480.
11 Les mots de « quatre mille francs » calmèrent un peu le désespoir de la veuve.
Ponson du Terrail, Rocambole, t. I, L'héritage mystérieux, p. 731.
12 (…) tu mènes une vie de séminariste qui a fait des vœux, de bénédictin qui prend des bains de science pour calmer la chair (…)
E. Fromentin, Dominique, IX.
13 Ma fureur contre M. Thiers n'est pas calmée, au contraire ! Elle s'idéalise et s'accroît.
Flaubert, Correspondance, t. III, p. 348.
14 Ces deux discours étaient l'expression d'une pensée très sage qui cherchait plutôt à calmer les maux qu'à les aggraver (…)
Louis Barthou, Mirabeau, p. 273.
15 (…) pour calmer ses nerfs, elle (Gisèle) tournait en rond dans sa prison.
Martin du Gard, les Thibault, t. I, p. 254.
Loc. (D'abord au football). Calmer le jeu, apaiser une situation tendue, des compétiteurs (surtout en politique, et dans l'usage journalistique).
3 Rendre (qqn, un animal) plus calme. Apaiser, consoler, rassurer. || Calmer un enfant. || Calmer un animal, le ramener à la docilité.
15.1 Lorsqu'une racine arrêtait le soc, le laboureur criait d'une voix puissante, appelant chaque bête par son nom, mais plutôt pour calmer que pour exciter (…)
G. Sand, la Mare au diable, II, p. 21.
15.2 On ne bercera jamais assez les enfants, du temps de leur prime jeunesse. Et même, je serais d'avis qu'on usât, pour les calmer, les endormir, d'appareils profondément bousculatoires.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 683.
Rendre (à qqn) son sang-froid; faire cesser l'agitation des passions (d'une personne). || Calmer les mécontents.
15.3 Non pas, monsieur le comte, lui dis-je en revenant à lui d'un pas grave; vos gens ne se mêleront pas de cette affaire, trouvez bon qu'elle se passe entre nous. Mon action, mon air, le calmèrent à l'instant même : la surprise et l'effroi se marquèrent dans son maintien.
Rousseau, les Confessions, VII, p. 119.
Fam. || Attends un peu, je vais te calmer !, menace contre une personne surexcitée ou insolente.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
se calmer v. pron.
Devenir calme. || La tempête, la mer s'est calmée. Calmir. || Le vent se calme.
16 Comment s'est calmé l'orage ?
Quelle main salutaire a chassé le nuage ?
Racine, Esther, III, 9.
Diminuer d'intensité. || La fièvre s'est calmée. Tomber. || Le bruit se calma. Cesser.
17 Le bruit des canons s'était subitement calmé et l'on n'entendait plus dans la salle vitrée que le pas magistral et mesuré du général.
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, XV, p. 157.
Reprendre son sang-froid. || Calmez-vous, je vous prie. Contenir (se), rasséréner (se).
18 À la facile audience de ce sage magistrat et par la tranquillité de son favorable visage, une âme agitée se calmait.
Bossuet, Oraison funèbre de M. Le Tellier.
19 (…) attendant que se calment un peu les battements précipités de son cœur, il met ensuite un temps très long à se remettre (…)
Gide, Journal, 18 août 1930.
Fam. On se calme !, calmez-vous. → Du calme !; ne nous énervons pas. || « C'est un fait : en français actuel, on se calme ! (grâce à Coluche) remplace de plus en plus calme-toi ! » (Pierre Merle, Dictionnaire du français branché).
——————
calmé, ée p. p. adj.
(Éléments). Apaisé. || « Sur la mer calmée » (air de Madame Butterfly). || Ouragan à demi calmé.
(Personnes). Devenu calme; qui a perdu sa nervosité, dont les sentiments violents se sont apaisés. || Il s'est endormi à peine calmé. || Un coléreux calmé.(Tendances, besoins). || Appétit calmé.(Douleur). || Souffrance calmée (→ Sourd).
CONTR. Agiter, attiser, exciter, irriter. — Emporter (s'), énerver (s'), impatienter (s'), inquiéter (s'), troubler (se).
DÉR. Calmant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • calmer — CALMER. v. a. Apaiser, rendre calme. Calmer les flots. Calmer l orage, la tempête. Calmer une sédition. f♛/b] Il se dit aussi figurément. Calmer les esprits. Calmer un Etat. Calmer les passions. Calmer la douleur. [b]f♛/b] Il s emploie absolument …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • calmer — Calmer. v. a. Appaiser la tourmente; comme, Calmer les flots. calmer l orage, la tempeste. Il signifie aussi figur. Appaiser, rendre tranquille. Calmer les esprits. calmer un estat. calmer les passions …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Calmer — Calm er, n. One who, or that which, makes calm. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • calmer — (kal mé) v. a. 1°   Rendre calme, faire cesser l agitation, au physique et au moral. Calmer les flots. Calmer les esprits. Il calma l émotion populaire. Le temps l avait calmé. •   Il faut tâcher de calmer et de posséder un peu son âme, SÉV. 192 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CALMER — v. a. Apaiser, rendre calme. Il se dit tant au sens physique qu au sens moral. Calmer les flots. Calmer l orage, la tempête. Calmer une sédition. Calmer les esprits. Calmer un État. Calmer les passions. Calmer la douleur.   Il s emploie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CALMER — v. tr. Rendre calme. Il se dit tant au sens physique qu’au sens moral. Calmer une sédition. Calmer les esprits. Calmer les passions. Calmer la douleur. Ce remède calme la toux. La mer se calme. Le tumulte s’est calmé. Calmez vous. La douleur… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • calmer — vt. , apaiser, rasséréner, rendre serein ; faire tenir tranquille : KALMÂ (Albanais.001, Montagny Bozel, Morzine, Saxel, Table, Villards Thônes) ; teni plakâ (Arvillard.228) ; (a)rpatafyolâ, repatafyolâ (228) ; délanyi gv.3 (Morzine.081). E. :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Calmer — Calm Calm (k[aum]m), a. [Compar. {Calmer} ( [ e]r); superl. {Calmest} ( [e^]st)] 1. Not stormy; without motion, as of winds or waves; still; quiet; serene; undisturbed. Calm was the day. Spenser. [1913 Webster] Now all is calm, and fresh, and… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • calmer — noun /ˈkɑːmə/ A person or thing that calms. Christ was the calmer of a storm on the Sea of Galilee …   Wiktionary

  • calmer — v.t. Assommer un adversaire (arg.). □ se calmer v.pr. On se calme ! Du calme, calmez vous ! …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.